• Pourquoi faire du Pilates ? 

    Le premier objectif est de renforcer les muscles du powerhouse – terme choisi par Joseph Pilates - que l’on traduit par centre. Il s’agit des muscles profonds, responsables de la posture et qui se situent entre les côtes et le bassin, tout autour de la colonne vertébrale (abdominaux, plancher pelvien et muscles du dos). Ils constituent le centre d’énergie du corps, qui permet d’être plus fort, plus stable.

    Le deuxième objectif est d’améliorer la conscience de son corps, de sa force et de ses limites pour mieux s’en servir. Joseph Pilates avait souligné l’importance de l’harmonie entre le corps et l’esprit, c’est pourquoi il avait appelé sa gymnastique la Contrology (et non pas le Pilates !!).
    La pratique régulière des exercices permet aussi d’assouplir les muscles moteurs qui en ont besoin, de masser les organes internes et de favoriser la circulation sanguine. Le transit intestinal et la digestion sont améliorés, le sommeil plus régulier… Les bienfaits du Pilates sont multiples !

  • Comment cela se pratique-t-il ?

    Les séances sont basées sur un enchaînement d’exercices qui se pratiquent au sol sur un tapis, d’où le nom Matwork. Il y a 34 exercices que l’on exécute dans un ordre bien précis. Le nombre de répétition de chaque mouvement est limité et ces derniers peuvent être modifiés afin d’être accessibles aux débutants.

    D’autres exercices peuvent être effectués sur des machines spécifiques : le Reformer, la Cadillac, la Chair, le Barrel ou le Spine Corrector. Ces appareils ont été inventés par Joseph Pilates afin d’adapter les exercices de Matwork aux personnes blessées. Ils ont été conçus pour aider au mouvement et pour faciliter l’acquisition des sensations.

    Tous les exercices sont basés sur le respect de principes que l’on doit suivre pendant les séances :

    La respiration : spécifique, latérale thoracique, elle permet de mieux utiliser ses poumons.
    La concentration : il faut se focaliser entièrement sur le mouvement et son exécution
    Le centrage : tous les mouvements doivent partir du centre, du powerhouse
    Le contrôle : il faut contrôler le mouvement, la respiration associée et l’esprit
    La fluidité : les exercices s’enchaînent les uns après les autres, comme une chorégraphie.
    La précision : il faut rechercher la qualité d’exécution du mouvement et non la quantité.

  1. Où et comment pratiquer ?

    Il existe des centres de Pilates où l’on propose des cours de Matwork de niveau en petits groupes (maximum 15 personnes) et des cours individualisés sur machine. L’atmosphère y est souvent agréable, mais le coût assez élevé (80 euros pour un cours individuel, entre 20 et 30 euros pour un cours collectif).

    Vous trouverez aussi des cours de Matwork dans certains clubs de remise en forme…. Mais attention, choisissez ceux où le nombre de participants est limité, car il faut que l’instructeur ou l’instructrice puisse venir vous corriger si vous n’effectuez pas bien un exercice.

    Vous pouvez également prendre des cours à domicile…. Mais dans tous les cas, assurez-vous que la personne qui vous fait cours est bien certifiée Pilates.

    Lorsque vous aurez suivi quelques cours, vous serez familiarisé (e) avec les principes de la méthode. Vous pourrez alors vous procurer un DVD ou un livre, du matériel et continuer votre entraînement chez vous. C’est une technique douce, vous pouvez pratiquer sans modération !

  2. Qui peut faire du Pilates ?

    Le Pilates s’adresse à tout le monde, homme ou femme, sportif ou non, car cette méthode est progressive : les exercices peuvent être adaptés en fonction du niveau, des besoins de chacun, et des pathologies éventuelles. La pratique régulière améliore la posture : le mal de dos disparaît, le ventre se raffermit, le corps devient fort et souple. Les gestes des sportifs deviennent plus efficaces, car mieux contrôlés et les risques de blessure ou de déséquilibre musculaire diminuent. Il faut savoir par exemple que les acrobates du Cirque du Soleil incluent le Pilates dans leurs entraînements.